SIPA 00925346 000007
Fumée provenant de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, le 26 septembre. © Beaufils/SIPA - H. Riveira

Lubrizol, un plan san­té à court terme

À Rouen, les odeurs pro­vo­quées par l’incendie de l’usine Lubrizol ont dis­pa­ru. Mais une forte inquié­tude sub­siste quant aux effets à long terme des sub­stances inha­lées par les per­sonnes expo­sées. Pour le moment, l’incertitude règne sur la mise en place d’un dis­po­si­tif de sui­vi sani­taire au long cours.

Hydrocarbures aro­ma­tiques poly­cy­cliques (HAP), métaux lourds, amiante, dioxine…, le cock­tail relâ­ché dans l’atmosphère à Rouen (Seine-​Maritime) le 26 sep­tembre, lors de l’incendie de l’usine Lubrizol, est très pré­oc­cu­pant. Dans toutes les zones tra­ver­sées par l’épais panache de fumée noire, l’inquiétude sub­siste sur les effets à long terme de cette expo­si­tion. « La reven­di­ca­tion d’un sui­vi épi­dé­mio­lo­gique des per­sonnes expo­sées est lar­ge­ment par­ta­gée. Ce sui­vi médi­cal doit être orga­ni­sé par les pou­voirs publics et non ren­voyé à des ini­tia­tives indi­vi­duelles », réclame Maxime Combes,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
2313470

Environnement : des plantes d'intérieur pas si vertes

Elles embellissent nos intérieurs, envahissent nos comptes Instagram, nous remontent le moral : les plantes d’agrément sont partout et nous font du bien.Mais les conditions de production et de vente, elles, sont loin d’être green et sont néfastes à...