fbpx
Biosphoto.2009887
© S. Garcia Fernandez/Biosphoto

Au grand bleu, les petits remèdes

Être subversif·ve, c’est aus­si trou­ver le beau là où ça suinte, des pro­messes là où ça schlingue. Alors Causette, équi­pée d’un masque et d’un tuba, est par­tie à la pêche aux belles idées et a trou­vé cinq sources d’espoir pour ten­ter de sau­ver le plus vaste dépo­toir de la pla­nète : l’océan. 

Y a bien besoin d’un p’tit remon­tant, cette année, en contem­plant les vague­lettes de la pointe du Raz ou les cra­billons de la Côte d’Azur. Le WWF annonce plus d’une tonne de plas­tique déver­sée en Méditerranée chaque seconde, 100 % des tor­tues marines conta­mi­nées aux micro­par­ti­cules, selon une étude codi­ri­gée par Greenpeace, pfiouuu… Mais plu­tôt que de noyer ça dans le Spritz à l’apéro, pre­nez un shot d’espoir. Car certain·es se sont rap­pe­lé que l’eau salée com­po­sait 70 % de la sur­face de la pla­nète et ont remon­té leurs manches. Projets fous ou inven­tions simples, leurs meilleures idées, lis­tées ici en cinq sources d’espoir, pour­raient nous aider à pré­ser­ver le Grand Bleu. 

1. Aspis des[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2020 06 10 a 16.16.14

Mary Anning : aux ori­gines de la paléon­to­lo­gie

Peu reconnue pour ses recherches de son vivant, Mary Anning a pourtant activement participé à la preuve de l’extinction de certaines espèces. Au départ loisir pour amateurs éclairés, la paléontologie devient une discipline scientifique au XIXe...