louis hansel MlPD AzZYMg unsplash
Louis Hansel / Unsplash

Au Crous de Bretagne, un ser­vice option végé savou­reux et bas carbone

Les res­tau­rants uni­ver­si­taires bre­tons sont depuis quelques mois le théâtre d’une révo­lu­tion tran­quille, celle de la végé­ta­li­sa­tion des assiettes. Chaque jour depuis la ren­trée 2022, les étudiant·es ont le choix entre un plat car­né et deux plats végé. C’est le double des exi­gences de la loi Climat, et c’est un brin éton­nant pour une région qu’on connaît sur­tout pour sa forte concen­tra­tion en éle­vages intensifs.

Au Restaurant uni­ver­si­taire (RU) de la fac de lettres et de sciences humaines de Brest, la moi­tié des repas ser­vis chaque semaine ne contiennent ni pois­son ni viande. Ce ven­dre­di midi, en plus des frites et des hari­cots verts en gar­ni­ture, les 1 300 convives peuvent choi­sir entre des chi­po­la­tas, un bur­ger végé­ta­rien façon tex-​mex (à base de fro­mage et de hari­cots rouges) et un crumble de légumes. L’évolution n’a échap­pé à personne.

“Il y a moins de viande, c’est sur­tout dans ce sens-​là qu’on a remar­qué le chan­ge­ment, glisse Julie, 23 ans, étu­diante en méde­cine. Ce n’est pas un pro­blème, parce que les plats végé donnent envie et sont consis­tants.” Même son de cloche pour son amie Simona, 22 ans. “C’est plus diver­si­fié qu’avant : il y a des steaks au qui­noa, des lasagnes végé­ta­riennes, des crumbles aux légumes… J’en[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés