fbpx
48116565203 e3f6b118e2 b
Clarisse Agbegnenou aux Jeux Européens de Minsk en 2019. ©CNOSF/KMSP

Mondiaux de judo : Clarisse Agbégnénou rem­porte une médaille d’or pour la sixième fois

La cham­pionne olym­pique a rem­por­té la médaille d’or ce mer­cre­di 10 mai lors des cham­pion­nats du monde de judo à Doha au Qatar.

Clarisse Agbégnénou peut ajou­ter une nou­velle médaille d’or à son pal­ma­rès. La judo­ka fran­çaise a rem­por­té mer­cre­di 10 mai un sixième sacre mon­dial lors des cham­pion­nats du monde de judo à Doha au Qatar. Le pre­mier depuis la nais­sance de sa fille, Athéna, il y a onze mois. La jeune femme de 30 ans a rem­por­té la finale face à la Slovène Andreja Leski dans la caté­go­rie des moins de 63 kg. « Je ne pou­vais rêver mieux, a expli­qué la cham­pionne, au micro de La Chaîne L’Équipe, après sa vic­toire. J’ai beau­coup tra­vaillé [après ma gros­sesse], beau­coup pleu­ré aus­si, pour en arri­ver là. J’ai dit à ma fille que j’allais lui rame­ner la médaille et la mettre autour de son cou : chose pro­mise, chose due. »

Sa petite fille n’était d’ailleurs pas si loin. La mater­ni­té de la judo­ka avait fait souf­fler un vent de nou­veau­té dans la Fédération fran­çaise de judo. Pour la pre­mière fois, une spor­tive fran­çaise avait choi­si d’être accom­pa­gnée en per­ma­nence de son enfant, de l’hôtel des ath­lètes jusqu’à la salle d’échauffement.

Lire aus­si l Clarisse Agbegnenou : l'or de gloire

Si cette vic­toire confirme ses rêves de JO, c’est sur­tout une belle revanche après une reprise quelque peu agi­tée. La judo­ka avait fait son grand retour sur les tata­mis en février sans son entraî­neur réfé­rent en équipe de France, Ludovic[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés