fbpx
hugs a
© Camille Besse

Solidarité : les assos sur le pont

Après une année 2020 aus­si érein­tante que dif­fi­cile, les asso­cia­tions cari­ta­tives entament 2021 avec inquié­tude. Bien déci­dées à venir en aide à l’ensemble de leurs béné­fi­ciaires de plus en plus nom­breux, elles tentent de s’organiser pour affron­ter cette crise sociale inédite qui s’annonce.

Assis à son bureau, Jean-​Christophe Combe, direc­teur géné­ral de la Croix-​Rouge, jette un œil sou­cieux aux comptes. L’année 2020 s’est ache­vée avec un trou de 15 mil­lions d’euros dans les caisses. Un manque à gagner consé­quent, qui s’explique par l’arrêt des for­ma­tions aux pre­miers secours ou aux métiers du soin et la fer­me­ture, lors du pre­mier confi­ne­ment, des Vestiboutiques, maga­sins soli­daires où s’achètent et se vendent des vête­ments d’occasion. Ces acti­vi­tés com­mer­ciales, plu­tôt rému­né­ra­trices, per­mettent d’ordinaire à l’association de diver­si­fier ses sources de reve­nus et viennent s’ajouter aux sub­ven­tions publiques et aux dons des par­ti­cu­liers. Le jeune diri­geant ne cache pas ses craintes devant les mois qui se pro­filent. « Bien sûr que j’ai peur de ne pas avoir assez, lâche-​t-​il. J’ai hâte que nous puis­sions reprendre notre rythme nor­mal. » Depuis quelques semaines, la Croix-​Rouge a lan­cé une nou­velle cam­pagne pour faire appel à la géné­ro­si­té de la popu­la­tion. Il y en aura cer­tai­ne­ment d’autres dans les mois à venir. « J’espère que ceux qui peuvent don­ner un peu d’argent conti­nue­ront à le faire, pour­suit Jean-​Christophe Combe. Ce serait un comble de man­quer de res­sources, alors que c’est main­te­nant que les gens en dif­fi­cul­té ont le plus besoin de nous. » 

« On accueille beau­coup de femmes seules et énor­mé­ment de jeunes, notam­ment des étu­diants sans res­sources qui ne mangent pas à leur faim. On ne les voyait pas avant, car ils étaient pris en charge par les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Capture d’écran 2021 09 08 à 10.49.14

La com­tesse de Die, femme trou­ba­dour oubliée

À Die, dans la Drôme, un collectif de femmes se mobilise depuis plus d’un an pour replacer dans l’Histoire des figures féminines régionales. Avec comme point de départ la vie de la comtesse de Die, femme troubadour emblématique de la ville et...