fbpx

Pragmatique pré­ven­tion sexuelle dans les foyers de tra­vailleurs étan­gers

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote inter­vient depuis une ving­taine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France comme « ani­ma­teur de pré­ven­tion ». Il ren­contre des dizaines de jeunes avec lesquel·les il échange sur la sexua­li­té et les conduites addic­tives. 

99 kpote © Kim Doan Quoc
© Kim Doan Quoc

Une fois qu’une lutte a décro­ché sa « Journée mon­diale », elle finit par déser­ter la rue pour des céré­mo­nies pro­to­co­laires, où des gens influents s’échangent des pin’s, le pétillant à la main. Le 1er décembre, jour­née dévo­lue à la lutte contre le sida, n’a pas échap­pé à la règle et le ter­rain se sent orphe­lin des mili­tants, rem­pla­cés par des jeunes en ser­vice civique pas tou­jours rom­pus aux débats de stand. Pour fuir les grand-​messes, j’étais, le 1er décembre 2018, en Seine-​Saint-​Denis, dans le hall d’un foyer de tra­vailleurs étran­gers aux pein­tures défraî­chies. En atten­dant mes deux par­te­naires de pré­ven­tion, deux femmes d’origine congo­laise, la secré­taire m’a expli­qué que depuis qu’ils accueillaient des migrants en urgence, l’ambiance était plus[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Celyn Buch 10  A

La tête dans le vrac

J’ai décidé de faire ma transition écologique : fini le plastique, à bas les légumes hybrides aux pesticides, les plats tout préparés, haro sur le cadavre animal…