fbpx
person in gray hoodie sitting on bed
© Sam Moqadam

Vivement que ça se ter­mine : le confi­ne­ment creuse nos addic­tions

Avec le recon­fi­ne­ment cet automne, la san­té men­tale des Français·es est de nou­veau mise à rude épreuve. Notamment par le prisme des com­por­te­ments addic­tifs.

« Pendant le confi­ne­ment, je suis seul et je n’ai pas grand-​chose à faire. Alors le soir, plu­sieurs fois par semaine, j’ai pris l’habitude de boire jusqu’à une bou­teille de rhum. » Malgré une consom­ma­tion à haut risque, Jérôme* ne se consi­dère pas pour autant comme dépen­dant à l’alcool, bien que l’étudiant en droit de 22 ans constate avoir consi­dé­ra­ble­ment aug­men­té sa consom­ma­tion d’alcool depuis le pre­mier confi­ne­ment. Il par­tage sa situa­tion avec « un usa­ger d’alcool sur dix », selon une enquête CoviPrev de Santé publique France lan­cée le 23 mars der­nier.

Alcool, tabac, jeux-​vidéo, sport, drogue, médi­ca­ments et même por­no­gra­phie, nombreux·ses sont les Français·es à avoir ain­si suc­com­bé aux insi­dieuses sirènes de l’addiction depuis le mois de mars der­nier. « L’être humain est pro­gram­mé pour fonc­tion­ner par plai­sir, indique Stéphanie Ladel, addic­to­logue. Mais ces sources de plai­sirs sont aus­si variées que nocives quand on adopte une conduite com­pul­sive. » En somme, à par­tir du moment où l’on ne peut plus se poser ou res­pec­ter ses propres limites et ce en dépit de la connais­sance des risques encou­rus, on peut par­ler d’une addic­tion. Qui sont d’ailleurs recon­nues comme des patho­lo­gies céré­brales par la méde­cine et n’ont donc rien à voir avec un manque de volon­té.

Le confi­ne­ment, par­fait ter­rain de jeu pour les addic­tions 

Ces com­por­te­ments addic­tifs se sont accen­tués par un mode de vie inédit décou­vert en 2020 : le confi­ne­ment. Et si pour ce deuxième du nom enta­mé fin octobre, les études ne per­mettent pas encore de des­si­ner l’évolution des com­por­te­ments addic­tifs, Stéphanie Ladel ne voit pour le moment aucun chan­ge­ment par[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés