Violences conju­gales : le par­quet a fait appel de la relaxe d'Alain Schmitt

Margaux Pinot, cham­pionne olym­pique de judo, accuse Alain Schmitt de vio­lences conju­gales. Jugé en com­pa­ru­tion immé­diate, celui qui est son com­pa­gnon mais aus­si son entraî­neur a été relaxé. Le par­quet a fait appel de la décision.

« Ce n'était pas un com­bat de judo, c'était des coups de poing. » Mardi 30 novembre au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Bobigny, la judo­kate Margaux Pinot a témoi­gné des vio­lences conju­gales dont elle aurait été vic­time dans la nuit de same­di à dimanche der­nier à son domi­cile du Blanc-Mesnil[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.