fbpx
herd of sheep on green grass field during daytime
©Illiya Vjestica

Ruralité : « Une Française sur trois subit des inéga­li­tés ter­ri­to­riales fortes », selon Annick Billon

Un rap­port séna­to­rial sur la condi­tion des femmes rurales publié le 14 octobre der­nier pointe de fortes inéga­li­tés entre les femmes vivant dans des ter­ri­toires urbains et ruraux. 

Elles étaient les grandes oubliées de l’agenda rural du gou­ver­ne­ment pré­sen­té à l’automne 2019. Aucune des 181 mesures que conte­nait ce socle de la poli­tique gou­ver­ne­men­tale en faveur de la France rurale – qui repré­sente 88 % des com­munes – ne trai­tait en effet de l’égalité femmes-​hommes, et sur­tout des pro­blé­ma­tiques spé­ci­fiques aux femmes rurales. C’est donc pour com­bler ces lacunes que la délé­ga­tion aux droits des femmes du Sénat pré­si­dée par Annick Billon (Union Centriste) a lan­cé, en juin 2020, une mis­sion d'information sur les femmes rurales inti­tu­lée « Femmes et rura­li­tés : en finir avec les zones blanches de l’égalité ». Dévoilées le 14 octobre der­nier à l’occasion de la Journée inter­na­tio­nale des femmes rurales, les 300 pages du rap­port brossent un état des lieux alar­mant sur la situa­tion des 11 mil­lions de femmes rurales, soit une Française sur trois : ces der­nières sont davan­tage vic­times d’inégalité que les femmes des ter­ri­toires urbains.

billon annick yoann leveque
©Yoann Leveque

Le rap­port expose en effet les nom­breux obs­tacles aux­quels elles sont confron­tées à tout âge et dans tous les aspects de leur vie. Pour pal­lier ces inéga­li­tés, le rap­port liste soixante-​dix recom­man­da­tions qui seront remises à tous les sénateur·rices, et dans les jours à venir à Elisabeth Moreno, la ministre délé­guée char­gée de l’Égalité entre les femmes et les hommes ain­si qu’à Joël[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
nicolas rainteau 18

Nicolas Rainteau, le schizofrère

À Montpellier, un jeune psy­chiatre milite pour le droit des schi­zo­phrènes à avoir une vie nor­male. À coups de tweets, de tri­bunes et de confé­rences, il dés­in­tègre les cli­chés sur la mala­die. Quitte à bous­cu­ler l’ordre établi. Un après...