fbpx

Masques jetables : com­ment les recy­cler ?

Depuis le début de la pan­dé­mie, l’utilisation des masques jetables a explo­sé. Balancés avec les ordures ména­gères, ils ne sont pas recy­clés et consti­tuent une source de pol­lu­tion plas­tique dont la pla­nète se pas­se­rait bien. Problème : les solu­tions pour remé­dier à ce fléau tardent à se mettre en place.

121  des vertes et des pas mures  masques jetables  rafa angulo
© Rafa Angulo

2020, année de merde et de plas­tique. L’apparition de l’épidémie de Covid-​19 a pro­vo­qué une explo­sion de l’utilisation des masques à usage unique com­po­sés prin­ci­pa­le­ment de poly­pro­py­lène, l’un des plas­tiques les plus répan­dus. Selon une esti­ma­tion de l’Agence pour la dif­fu­sion de l’information tech­no­lo­gique (Adit), entre 6,8 et 13,7 mil­liards de masques jetables auraient été uti­li­sés en France l’an der­nier. Et ça semble mal par­ti pour que 2021 dif­fère en la matière. « Si chaque per­sonne dans le pays uti­lise deux masques à usage unique par jour, ça fait 400 tonnes de déchets plas­tiques pro­duits en plus, se désole Juliette Franquet, la direc­trice de l’ONG Zero Waste France. Et ils viennent évi­dem­ment s’ajouter à tout ce qui cir­cule déjà. » 

Du côté de la Direction géné­rale de la pré­ven­tion des risques, la DGPR, on éva­lue plu­tôt ce gise­ment de déchets à 40 000 tonnes par an. Les chiffres ne concordent pas, mais le constat, lui, est sans appel : nous sommes face à un vrai fléau pour l’environnement.[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés