fbpx

Masques jetables : comment les recycler ?

Depuis le début de la pandémie, l’utilisation des masques jetables a explosé. Balancés avec les ordures ménagères, ils ne sont pas recyclés et constituent une source de pollution plastique dont la planète se passerait bien. Problème : les solutions pour remédier à ce fléau tardent à se mettre en place.

121  des vertes et des pas mures  masques jetables  rafa angulo
© Rafa Angulo

2020, année de merde et de plastique. L’apparition de l’épidémie de Covid-​19 a provoqué une explosion de l’utilisation des masques à usage unique composés principalement de polypropylène, l’un des plastiques les plus répandus. Selon une estimation de l’Agence pour la diffusion de l’information technologique (Adit), entre 6,8 et 13,7 milliards de masques jetables auraient été utilisés en France l’an dernier. Et ça semble mal parti pour que 2021 diffère en la matière. « Si chaque personne dans le pays utilise deux masques à usage unique par jour, ça fait 400 tonnes de déchets plastiques produits en plus, se désole Juliette Franquet, la directrice de l’ONG Zero Waste France. Et ils viennent évidemment s’ajouter à tout ce qui circule déjà. » 

Du côté de la Direction générale de la prévention des risques, la DGPR, on évalue plutôt ce gisement de déchets à 40 000 tonnes par an. Les chiffres ne concordent pas, mais le constat, lui, est sans appel : nous sommes face à un vrai fléau pour l’environnement.[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
IMG 6604

À Briançon, l’accueil des migrants en sursis

Dans cette ville des Hautes-Alpes, près de la frontière franco-italienne, les associations qui prônent la solidarité envers les migrants viennent de remporter une bataille contre le maire. Un répit qui risque d’être de courte durée.

causette 7

Révélations familiales

Un oncle sorti du placard, un père au passé d’espion, des grossesses cachées… Un jour, ils et elles ont fait éclater la vérité.