351 residence orpea les artistes de batignolles a paris slider home
Un Ehpad Orpea à Paris © DR

Maltraitances dans les Ehpad : Orpea désor­mais visé par deux enquêtes

Le par­quet de Nanterre a ouvert une nou­velle enquête judi­ciaire après le signa­le­ment du gou­ver­ne­ment concer­nant le groupe pri­vé Orpea, mas­to­donte des Ehpad pri­vés, a‑t-​on appris jeudi. 

Sous le feu des cri­tiques depuis le début de l'année, le groupe Orpea, mas­to­donte des Ehpad (éta­blis­se­ments d'hébergement pour per­sonnes âgées dépen­dantes) pri­vés, voit l'ouverture d'une nou­velle enquête judi­ciaire pour mettre au jour ses pra­tiques, a indi­qué le par­quet de Nanterre (Hauts-​de-​Seine) à l'Agence France-​Presse (AFP) jeudi. 

Confiées aux gen­darmes de la Section de recherche de Versailles, les recherches font suite au signa­le­ment du gou­ver­ne­ment, adres­sé le 28 mars au par­quet, après un grave rap­port de l’Inspection géné­rale des finances (IFG) et de l’Inspection géné­rale des affaires sociales (IGAS), com­man­dé par l'État. Il révèle notam­ment des dys­fonc­tion­ne­ments au niveau de l'usage des fonds publics par le groupe. 

L'enquête porte à la fois sur ce volet finan­cier, mais éga­le­ment sur les cas de mal­trai­tances et de négli­gences révé­lés par le livre-​enquête Les Fossoyeurs de Victor Castanet, et confir­més par près de 80 plaintes indi­vi­duelles récol­tées par l’avocate Sarah Saldmann, pré­cise Le Parisien. Elles avaient été dépo­sées le 4 avril au tri­bu­nal judi­ciaire de Nanterre.

À lire aus­si I Maltraitance dans les Ehpad : 80 plaintes de familles dépo­sées contre Orpea

Une enquête pour faux et usage de faux

Ces plaintes et le livre-​enquête Victor Castanet dressent un sinistre por­trait du lea­der euro­péen des Ehpad : un groupe qui semble pré­oc­cu­pé par le pro­fit et la ren­ta­bi­li­té, au détri­ment de la qua­li­té des pres­ta­tions et des soins, du bien-​être des résident·es mais aus­si des condi­tions de tra­vail des salarié·es. Les plaintes viennent de toute la France mais une grande par­tie concerne les Hauts-​de-​Seine, notam­ment l’Ehpad des Bords-​de-​Seine à Neuilly.

Le groupe Orpea est éga­le­ment visé, depuis février, par une autre enquête pour faux et usage de faux et infrac­tion à la légis­la­tion sur le tra­vail. Une plainte avait été dépo­sée fin jan­vier par quatre per­sonnes employées en contrat à durée déter­mi­née (CDD) dans des condi­tions douteuses.

Partager
Articles liés
Anonymous baby holding skirt of crop woman near river in winter countryside

Violences intra­fa­mi­liales : le Parlement rend auto­ma­tique le retrait de l’autorité paren­tale en cas de condam­na­tion pour un crime sur l’enfant ou l’autre parent

Inceste, vio­lences conju­gales… Le Parlement a défi­ni­ti­ve­ment adop­té, ce mar­di, un texte visant à faci­li­ter le retrait de l’autorité paren­tale des parents vio­lents, après un ultime vote du Sénat. Fin de par­cours légis­la­tif pour une...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.