r5tmusupjwa
©Margaux Bellott

L'Assemblée adopte défi­ni­ti­ve­ment la pro­po­si­tion de loi inter­di­sant les “thé­ra­pies de conversion”

La loi por­tée par la dépu­tée LREM Laurence Vanceunebrock crée un nou­veau délit dans le Code pénal, punis­sant les per­sonnes qui pra­tiquent des « thé­ra­pies de conver­sion » de deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. 

Les « thé­ra­pies de conver­sion » tom­be­ront désor­mais sous le coup de la loi. Le Parlement a adop­té défi­ni­ti­ve­ment, à l’unanimité (142 voix), ce 25 jan­vier, la pro­po­si­tion de loi les inter­di­sant. Des pra­tiques qui visent, dans leur majo­ri­té, à impo­ser l’hétérosexualité aux per­sonnes les­biennes, gay et bi en répri­mant leur orien­ta­tion sexuelle par un ensemble de trai­te­ments pseu­dos­cien­ti­fiques appli­qués par cer­taines com­mu­nau­tés reli­gieuses et certain·es soi-​disant « thérapeutes ».[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.