panorama de l hemicyle de l assemblee nationale
© Wikimedia Commons

IVG dans la Constitution : la pro­po­si­tion de loi de Renaissance adop­tée en com­mis­sion à l'Assemblée

La com­mis­sion des Lois de l'Assemblée natio­nale a adop­té mer­cre­di le texte por­té par Aurore Bergé (Renaissance) pour ins­crire le droit à l'avortement dans la Constitution. La pro­po­si­tion sera exa­mi­née le 28 novembre dans l'hémicycle.

« Un pre­mier pas. » Mercredi, à l'Assemblée natio­nale, la com­mis­sion des Lois a adop­té la pro­po­si­tion de loi por­tée par la groupe Renaissance pour ins­crire le droit à l'interruption volon­taire de gros­sesse (IVG) dans la Constitution. « Cinquante ans après le pro­cès de Bobigny, et alors que ce droit est mena­cé aux États-​Unis comme en Europe, nous vou­lons lui appor­ter la pro­tec­tion la plus forte », s'est féli­ci­té sur Twitter le dépu­té (Renaissance) et pré­sident de cette com­mis­sion Sacha Houlié. 

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés