zhivko minkov tHs82PkN5rg unsplash
© Zhivko Minkov / Unsplash

Harcèlement sco­laire : un·e enfant sur cinq vic­time selon une nou­velle étude

À l’occasion de la Journée natio­nale de lutte contre le har­cè­le­ment sco­laire, une enquête de l’Ifop pour l’association Marion la main ten­due montre qu’un·e élève sur cinq en est vic­time, alors que le minis­tère de l’Éducation natio­nale par­lait d’un·e sur dix jusqu’à présent. 

Selon le minis­tère de l’Éducation natio­nale, le har­cè­le­ment sco­laire touche en France un enfant sur dix. Soit un mil­lion de vic­times par an. Des chiffres qui seraient en réa­li­té lar­ge­ment sous-​évalués. C’est l’amer constat éta­bli par l’association de pré­ven­tion et de lutte contre le har­cè­le­ment sco­laire, Marion la main ten­due, qui a pré­sen­té, mar­di matin, à la presse et aux élèves du col­lège pri­vé Ipécom, sa récente étude sur le sujet. Réalisée en ligne par l’Ifop* à l’occasion de la Journée natio­nale de lutte contre le har­cè­le­ment sco­laire, l’enquête a été menée en sep­tembre der­nier auprès de 1 001 collégien·nes, des lycéen·nes, 200 professeur·es et 1 001 parents. 

Selon elle, ce n’est pas un·e ado sur dix, mais un·e sur cinq qui sont vic­times. En tout, 16 % des col­lé­giens et lycéens ont subi des vio­lences phy­siques, ver­bales ou psy­cho­lo­giques, tous les jours ou plu­sieurs fois par semaine durant au moins un mois. Et 19 % si on écarte ce cri­tère de durée. “Les chiffres qu’on nous balance depuis dix ans ne cor­ro­borent pas du tout la réa­li­té du ter­rain”, condamne la fon­da­trice de Marion la main ten­due, Nora Tirane[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés