fbpx

Handicap à l'école : pour­quoi avoir recours aux AESH pri­vés n'est vrai­ment pas une solution

Le coup de gueule de Céline Extenso, cofon­da­trice du col­lec­tif handi-​féministe Les Dévalideuses.

Screenshot 2022 12 22 11.35.40

« Récemment sur Twitter, une asso­cia­tion se van­tait d’avoir reçu un agré­ment pour mettre à dis­po­si­tion des familles des AESH [accompagnant·es des élèves en situa­tion de han­di­cap, ndlr] pri­vés. Contrairement aux AESH publics, pris en charge par l’État, ces accom­pa­gnants pri­vés sont employés par les parents. Cette excep­tion semble être deve­nue un sys­tème orga­ni­sé. Car l’Éducation[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 le blues des teufards 1 lea taillefert pour causette

Le blues des teufeurs

Cet été, ces oiseaux de nuit n’iront ni en clubs ni dans les festivals. Entre résignation, réinvention et grosse déprime, des fêtard·es racontent leur vie sans paillettes.