printing machine
© Bank Phrom

"Femmes à abattre", une enquête jour­na­lis­tique inédite sur les fémi­ni­cides politiques

L’enquête inédite « Femmes à abattre », dont le pre­mier volet est publié ce mer­cre­di 8 mars sur le site de Mediapart, décrypte le phé­no­mène encore mécon­nu du « fémi­ni­cide politique ».

Pour la pre­mière fois, une enquête jour­na­lis­tique se penche sur le phé­no­mène des « fémi­ni­cides poli­tiques ». Ces élues, mili­tantes, avo­cates, jour­na­listes, méde­cins… tuées pour les causes qu’elles ont por­tées, pour les prises de posi­tions qu’elles ont tenues ou encore pour les paroles publiques qu’elles ont pro­non­cées. Le pro­jet inti­tu­lé « Femmes à abattre », dont le pre­mier volet est publié ce mer­cre­di 8 mars sur le site de Mediapart à l’occasion de la Journée inter­na­tio­nale des droits des femmes – est por­té par une dizaine de jour­na­listes indé­pen­dantes du col­lec­tif Youpress.

Ensemble et pen­dant trois ans, elles ont réper­to­rié et ana­ly­sé avec minu­tie 287 fémi­ni­cides poli­tiques dans 58 pays dif­fé­rents à tra­vers le monde. Qu'est-ce qu'un fémi­ni­cide poli­tique ? « Crime invi­sible, l'assassinat poli­tique gen­ré consiste à tuer une femme pour la cause qu’elle défend mais aus­si parce qu’elle est une femme », peut-​on lire sur le site de Femmes à abattre. Pour les recen­ser, les jour­na­listes ont iden­ti­fié des spé­ci­fi­ci­tés com­munes comme des menaces avant la mort, des « vio­lences sexuelles ante ou post mor­tem » on un « achar­ne­ment par­ti­cu­lier », comme l'explique l'une d'elles, Sophie Boutboul, à fran­cein­ter.

Le col­lec­tif a ensuite ras­sem­blés ces assas­si­nats dans une base de don­nées, « sur demande, des cher­cheurs et des ONG pour­ront pro­chai­ne­ment y avoir accès », pré­cise fran­cein­ter. Les jour­na­listes ont éga­le­ment inter­ro­gé des expert·es, des avocat·es, des survivant·es et des proches de vic­times pour décryp­ter le méca­nisme du fémi­ni­cide poli­tique, « pour com­prendre cette méca­nique de “silen­cia­tion” ultime », écrivent-​elles dans Mediapart.

Un phé­no­mène peu défini 

Si le fémi­ni­cide intime et conju­gal a fait son che­min dans les repré­sen­ta­tions col­lec­tives, le fémi­ni­cide poli­tique reste, lui,[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.