woman holding phone
©Daria Nepriakhina

87 % des 18–24 ans ont déjà été vic­times de cyberviolences

Une étude Ipsos com­man­dée par l’association Féministes contre le cybe­rhar­cè­le­ment révèle ce jeu­di 15 décembre que le phé­no­mène des cyber­vio­lences est mas­sif en France, les femmes et les mino­ri­tés en sont par­ti­cu­liè­re­ment visées, avec des consé­quences par­fois lourdes sur la san­té men­tale et physique.

Des peines de trois à six mois de pri­son avec sur­sis ont été pro­non­cées lun­di 12 décembre à Paris contre onze per­sonnes qui avaient har­ce­lé en ligne Eddy de Pretto après un concert en juin 2021 dans une église pari­sienne. Lors du pro­cès, le chan­teur de 29 ans était venu témoi­gner de l’impact dévas­ta­teur des quelque trois mille mes­sages d'insultes homo­phobes et de menaces de mort qui l’avaient ciblé sur les réseaux sociaux après ce concert. 

À la suite de son enquête natio­nale « Cyberviolence et cybe­rhar­cè­le­ment : état des lieux d’un phé­no­mène répan­du » dif­fu­sée en février der­nier, l’association Féministes contre le cybe­rhar­cè­le­ment publie ce jeu­di 15 décembre les résul­tats d’une nou­velle enquête[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés