fbpx
SIPA AP22694364 000011
Une militante du droit à l’avortement essuie ses larmes, le 24 juin, à Los Angeles, après l’abrogation de l’arrêt Roe vs Wade. © JAE C. HONG/AP/SIPA

« Ça nous a réveillés » : Aux États-​Unis, l’avortement est au cœur des midterms

Donné per­dant aux élec­tions légis­la­tives de mi-​mandat, le par­ti démo­crate de Joe Biden entend uti­li­ser la colère sus­ci­tée par le recul sur l’IVG pour conser­ver sa majo­ri­té dans les deux chambres du Congrès. Assez pour ren­ver­ser la vapeur ?

« Ils ne connaissent rien au pou­voir des femmes, mais ils sont sur le point de le décou­vrir. » Ce ven­dre­di 8 juillet, un Joe Biden visi­ble­ment remon­té adresse une mise en garde aux répu­bli­cains. Deux semaines plus tôt, la Cour suprême, domi­née par des juges conservateur·trices, avait déci­dé de révo­quer l’arrêt Roe vs Wade – qui, en 1973, avait fait de l’accès à l’avortement un droit pro­té­gé par la Constitution –, ren­voyant aux États fédé­rés la pos­si­bi­li­té de fixer leur propre poli­tique en la matière. Un coup de ton­nerre : jamais la haute cour, dont les juge­ments s’imposent à tout le pays sans option de recours, n’était reve­nue de la sorte sur un droit acquis depuis des décen­nies. « Pour l’amour de Dieu, il y a une élec­tion en novembre. Votez, votez, votez, votez », a pour­sui­vi le pré­sident amé­ri­cain. Ce scru­tin, ce sont les mid­terms, ou élec­tions de mi-​mandat. Organisées le mar­di 8 novembre, elles condui­ront, entre autres, au renou­vel­le­ment inté­gral des 435 sièges de la Chambre des représentant·es et d’environ un tiers du Sénat (34 sièges). 

insta offre etudiante

Plombé·es par une infla­tion record et par le manque de popu­la­ri­té du pré­sident, les démo­crates, qui dis­posent d’une majo­ri­té étroite dans les deux chambres, s’attendaient à les perdre. Mais, depuis la mise à[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs9 clarenore stinnes 2 l capture ecran youtube

Clärenore Stinnes, pilote à fond la caisse

À 24 ans, elle inflige une dégelée à ses adversaires masculins lors d’un rallye international. Puis, cumulant les victoires, Clärenore Stinnes se lance, deux ans plus tard, dans un tour du monde en voiture. Le premier du genre.