MEDEINC
© DR

Avec ses “Gilets blancs”, Caroline Brémaud sonne l’urgence pour les urgences

Destituée de son poste de cheffe de ser­vice des urgences à Laval en décembre, dans un contexte de dis­sen­sions avec sa direc­tion, la soi­gnante Caroline Brémaud lance le mou­ve­ment des “Gilets blancs” san­té pour répondre à “l’effondrement de l’hôpital public et du sys­tème de san­té” en France.

“Il y a un peu plus d’un an, j’ai eu l’idée de lan­cer les Gilets blancs de la san­té, en écho aux Gilets jaunes, pour dire qu’une mobi­li­sa­tion mas­sive était néces­saire” afin de sau­ver l’hôpital public et le sys­tème de san­té fran­çais, raconte à Causette l’ex-cheffe de ser­vice des urgences de l’hôpital de Laval, Caroline Brémaud. “À l’époque, ça n’avait pas for­cé­ment pris. Aujourd’hui, ma des­ti­tu­tion en tant que cheffe de ser­vice en décembre [attri­buée à ses prises de parole pour défendre l’accès aux soins, ndlr] et la prise de conscience col­lec­tive que les choses s’aggravent font que cette pro­po­si­tion est mieux accueillie”, pour­suit celle qui tra­vaille par ailleurs tou­jours dans ce même ser­vice, mais en tant que simple urgentiste. 

Son constat est celui d’une large majo­ri­té de professionnel·les de san­té offi­ciant dans le public : ces der­nières années et d’autant plus après l’essorage du per­son­nel durant la pan­dé­mie de Covid-​19, la crise des urgences et “l’effondrement de l’hôpital public” sont le symp­tôme d’un manque cruel de moyens finan­ciers et humains alloués à un sys­tème de san­té à bout de souffle. 

En[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
Capture decran 2023 10 09 a 14.02.08

Qui est Claudia Goldin, prix Nobel d’économie ?

Le Nobel de l’économie a été décer­né à Claudia Goldin pro­fes­seure à l’université Harvard, qui “a décou­vert les prin­ci­paux fac­teurs expli­quant les dif­fé­rences entre les sexes sur le mar­ché du tra­vail”, selon l’Académie royale des sciences...