person holding paper near pen and calculator
© Kelly Sikkema

Impôts et pres­ta­tions sociales : pour­quoi la poli­tique « fami­lia­liste » de l'État fran­çais crée des injus­tices finan­cières pour les femmes

Dans un rap­port publié ce ven­dre­di, l'Observatoire de l'émancipation éco­no­mique des femmes, éma­na­tion de la Fondation des femmes, démontre que les prin­cipes de soli­da­ri­té éco­no­mique au sein du couple et de conju­ga­li­sa­tion de l'impôt des couples mariés des­servent le plus sou­vent les femmes.

« Les méca­nismes de l'État pro­vi­dence sont cen­sés venir en aide à tous mais sont en fait basés sur une vision des familles qui n'existe plus et donc créent des entraves à l'émancipation éco­no­mique des femmes », affirme Lucile Peytavin, his­to­rienne spé­cia­liste des droits des femmes et membre de l'Observatoire de l'émancipation éco­no­mique des femmes. Cette ins­tance, lan­cée par la Fondation des femmes et finan­cée par le Crédit muni­ci­pal de Paris, publie ce 3 février la note La dépen­dance éco­no­mique des femmes, une affaire d'État ?.

Dedans, Lucile Peytavin et Lucile Quillet, jour­na­liste experte du tra­vail des femmes, s'emparent des zones d'ombre en matière de fis­ca­li­té et de redis­tri­bu­tion des richesses quand on les regarde au prisme du genre : qu'il s'agisse des pres­ta­tions sociales ou de l'impôt des[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés