Caroline Darian : « La sou­mis­sion chi­mique est un véri­table enjeu de san­té publique »

Victime col­la­té­rale d'une sor­dide affaire de sou­mis­sion chi­mique, Caroline Darian a lan­cé en mai der­nier la cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion #MendorsPas, pour aler­ter sur une vio­lence de genre mécon­nue, mise en lumière la semaine der­nière par l'affaire Joël Guerriau. Le séna­teur est accu­sé d'avoir dro­gué la dépu­tée, Sandrine Josso, en vue d’une agres­sion sexuelle. 

C Darian GAP6488
Caroline Darian © Patrick Gaillardin

En novembre 2020, le ciel tom­bait sur la tête de Caroline Darian et sa mère. Elles étaient infor­mées par la police que le père de Caroline et mari de sa mère était soup­çon­né d’avoir réduit cette der­nière à dix ans d’esclavage sexuel au moyen de la sou­mis­sion chi­mique. Il dro­guait la mère de Caroline qu’il offrait endor­mie à d’autres hommes durant des soi­rées de viols col­lec­tifs. Le pro­cès de son père et de ces hommes aura lieu en 2024. 

Victime col­la­té­rale de cette sor­dide affaire, Caroline Darian a pris la plume pour cou­cher sur papier l’immense souf­france subie par sa mère et elle depuis les révé­la­tions, mais aus­si pour aler­ter sur un phé­no­mène mécon­nu et sous-​évalué : celui de la sou­mis­sion chi­mique. En mai der­nier, elle a lan­cé, appuyée par des per­son­na­li­tés (Keren Ann, Daphné Bürki, Roxana Maracineanu, Axelle Laffont…), la cam­pagne #MendorsPas afin de[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.