fbpx

Quand la viri­li­té se mesure au degré d'alcool, les femmes trinquent… Sucré !

L’alcool, et sou­vent les bois­sons en géné­ral, est asso­cié à des cli­chés sexistes. L’été et ses cocktails-​terrasses-​apéros aggravent la scis­sion entre breu­vages pour femmes (plus light, plus colo­rés et moins sucrés, régime oblige !) et ceux pour hommes. La viri­li­té se mesu­rant
à l’absence de bulles et à l’intensité d’alcool… comme chacun·e sait.

HS10 alcools sexistes ©Camille Besse
© Besse

Il y a celles et ceux, cash, qui se per­mettent de l’insérer noir sur blanc. Sur la carte du bar de l’hôtel Molitor à Paris, le cock­tail inti­tu­lé Thé-​Delight, com­po­sé d’ingrédients somme toute rafraî­chis­sants (infu­sion au thé vert jas­min, concombre frais, jus de pam­ple­mousse, jus de citron vert et top­ping * Perrier), est direc­te­ment adres­sé à la gent fémi­nine sous la forme d’une petite phrase : « Création […] dédiée aux femmes. » Gros clin d’œil aux régimes d’avant l’été que nous pra­ti­quons toutes, natu­rel­le­ment. 

Si le verre allé­gé vous tombe des mains, vous pou­vez sans doute, au bar de l’hôtel, com­man­der un whis­ky, un Johnnie Walker… pour fille ! La marque pro­pose, à l’occasion de la Journée inter­na­tio­nale des droits des femmes, une édi­tion limi­tée de sa gamme fémi­nine, Jane Walker. L’alcool reste iden­tique, le seul chan­ge­ment est le logo, une femme en queue-​de-​pie por­tant cra­vate. Un visuel loin d’être[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés