Capture d’écran 2022 08 05 à 16.59.18
© Capture d'écran de la vidéo "Les chiens aboient, la caravane passe" de Léna Situation

Pourquoi l'affaire de cybe­rhar­cè­le­ment à l'encontre de Léna Mahfouf nous concerne toutes et tous

Les années passent et rien ne semble chan­ger pour les femmes vic­times de cybe­rhar­cè­le­ment : ces attaques sont inva­ria­ble­ment sexistes et détruisent la san­té psy­chique de celles qui les subissent, comme en a cou­ra­geu­se­ment témoi­gné la vidéaste Léna Mahfouf.

ÉDITO. La vidéo, inti­tu­lée Les chiens aboient, la cara­vane passe, a été mise en ligne sur YouTube le 31 juillet. Dedans, la jeune vidéaste et influen­ceuse Léna Mahfouf décrit les coups por­tés à sa san­té men­tale par le cybe­rhar­cè­le­ment mas­sif qu'elle explique subir depuis un an. Ces insultes et menaces ne réin­ventent pas le fil à cou­per le beurre mais elles ont débor­dé dans « la vraie vie » puisque certain·es sont allé·es jusqu'à décro­cher leurs télé­phones pour appe­ler la grand-​mère de Mahfouf pour insul­ter sa petite-​fille. Et elles sont inva­ria­ble­ment sexistes.

Aux yeux de ces ano­nymes – pour la grande majo­ri­té des hommes, mais Léna Mahfouf note aus­si la pré­sence de femmes dans cette masse hai­neuse – l'idole des jeunes est donc une « pute », par­fois une « salope ». Ça peut être parce qu'elle a chan­gé de coupe de che­veux, ou encore parce qu'elle a refu­sé l'invitation[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés