fbpx

Chloé Delaume : « Le male gaze colonise tous les imaginaires »

delaume chloe 218 carree gros plan sophie couronne a
© Sophie Couronne

« Un générateur de complexes », c’est Bérangère qui m’a dit ça de son dernier rendez-​vous Tinder. Ils étaient nus dans le lit, tous les deux avaient joui, il l’a soudain scannée, a commenté son corps. Limite s’il ne l’a pas notée. Compliment sur ses seins, un grain de beauté sexy, puis : « C’est dommage, ce ventre. » Bérangère m’a avoué être restée interdite. Elle n’a pas répondu : « Et toi que tu perdes tes cheveux », ni trouvé de punchline, ni tendu un miroir. Elle a mis son peignoir et elle a fait du thé. Une fois que le garçon a quitté son appart, Bérangère s’est regardée très longtemps dans la glace. Ensuite, elle m’a appelée pour savoir si j’avais déjà porté[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés