fbpx

Féminicides : com­ment expli­quer l’indicible aux enfants ?

90 femmes ont été tuées en 2020 sous les coups de leurs com­pa­gnons ou ex-​compagnons. Par rico­chet, ce sont des orphe­lins, des cousin·es qui se retrouvent éga­le­ment vic­times de ces fémi­ni­cides et sont plus ou moins accompagné.es. Mais ces enfants ont aus­si des copines et copains d’école, qui subissent sans par­fois com­prendre ce qui se passe. 

« Comment abor­der le sujet du fémi­ni­cide avec mes enfants ? Comment leur expli­quer l’inexplicable ? » Dans un mail envoyé à la rédac­tion de Causette début mars, Amandine, mère de famille lyon­naise de 33 ans, s’interroge sur la façon d’aborder les fémi­ni­cides avec ses deux enfants âgés de 6 et 8 ans. Une ques­tion qui s’est posée après qu’un de leur cama­rade d’école a per­du sa mère, tuée par son père dans la nuit du jeu­di 4 mars 2021. « Nous avons appris le meurtre de cette femme dans la presse, puis nous avons reçu un mail du direc­teur d’école pour nous expli­quer qu’une cel­lule d’urgence médico-​psychologique allait être mise en place pour l’enseignante, les élèves de la classe et les enfants qui en font la demande », sou­ligne Amandine. La mère de famille s’attend donc à ce que ses enfants rentrent de l’école le lun­di sui­vant avec des dizaines de ques­tions. Mais il n’en fut rien. « J’ai ten­té de les son­der mais il semble que fina­le­ment ils n’en n’aient pas enten­du par­ler dans la cour et la cel­lule d’urgence a fina­le­ment été[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés