fbpx
000 ARP1881738 A
Les Ètudiants en grËve ont improvisÈ une crÍche ‡ intÈrieure de la Sorbonne occupÈe, ‡ Paris, le 20 mai 1968, pendant les ÈvÈnements de mai-juin 1968. Children play and paint in a child care centre improvised in the Sorbonne occupied by the striking students, in Paris, 20 May 1968, during the May-June 1968 events in France. Starting as a student revolt, the events culminated in mass workplace occupations and a general strike of 10 million workers. (Photo by UPI / AFP)

Crèches sau­vages de Mai-​68 : la révo­lu­tion des lou­piots

En mai 1968, une « crèche sau­vage » s’organise à la Sorbonne, comme dans d’autres uni­ver­si­tés occu­pées, pour accueillir les enfants. Jeux et ate­liers, bras­sage des âges, pré­sence des hommes… En rup­ture avec les tra­di­tions hygié­nistes de la petite enfance, cette gar­de­rie impro­vi­sée annonce une révo­lu­tion des ber­ceaux.

C’est un entre­fi­let dans France-​Soir qui l’a mise sur la piste. En mai 1968, Françoise Lenoble-​Prédine débarque dans un Paris enfié­vré. Des CRS lui indiquent la Sorbonne, et la voi­là qui s’aventure dans la fac occu­pée depuis le début du mois, en quête de ce que le jour­nal annonce comme une crèche créée par les étudiant·es. L’institutrice de mater­nelle, la ving­taine à l’époque, élève seule ses deux enfants. L’initiative l’intrigue. Sur place, la gar­de­rie se résume à un local vide. Nul res­pon­sable, nul bébé. Une jour­na­liste au Monde passe la tête : elle aus­si cherche la crèche…

Françoise Lenoble-​Prédine, qui tra­vaille depuis ses 15 ans, a été « édu­quée[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
110 enfants dr

Very Bad Mother : le fes­ti­val des parents ter­ribles

C’est le rendez-​vous à ne pas rater pen­dant le week-​end de Pâques.Enfin une mani­fes­ta­tion ouverte à toutes celles et ceux qui en ont ras-​le-​bol des injonc­tions à la paren­ta­li­té, hété­ro­nor­mée, ça va de soi… Alléluia ! Après...