recos livres
© Flammarion - © Editions L'iconoclaste - © Editions Verdier

Cadeaux de Noël : 3 idées de livres gour­mands à mettre sous le sapin

Il n’y a pas que la dinde, les châ­taignes et la bûche dans la vie. Il y a la poé­sie d’une carpe far­cie, l’émotion d’un plat de riga­to­ni… et puis (la suite est plus atten­due) il y a le sexe aus­si. Voici trois gour­man­dises lit­té­raires par­mi les plus sub­ver­sives et déli­cieuses de l’hiver. 

"Tout le monde n’a pas la chance d’aimer la carpe farcie" 

Dans Tout le monde n’a pas la chance d’aimer la carpe far­cie (Verdier), son pre­mier roman, Elise Goldberg explore une forme de trans­gres­sion culi­naire. Au début de l’histoire, la nar­ra­trice reçoit en héri­tage le vieux fri­go de son grand-​père, un homme qui a fui la Pologne pour échap­per à la guerre au début du XXe siècle et qui a ten­té de trou­ver refuge, pour lui et sa famille, en URSS, en Sibérie, au Kirghizistan et enfin en France… Ce fri­go, objet mi-​précieux, mi-​nauséabond, devient une porte ouverte sur la mémoire déci­mée de sa famille qu’elle tente de recons­ti­tuer, bribe après bribe, ingré­dient après ingré­dient. D’abord, les repas de fête. Dans les familles juives ash­ké­nazes, c’est-à-dire ori­gi­naires d’Europe de l’Est, point de célé­bra­tion sans gefilte fish – la fameuse « carpe far­cie », qui appa­raît dès le titre du livre. Cette recette, très dif­fi­cile à réa­li­ser, a presque dis­pa­ru des res­tau­rants comme des foyers. Et pour cause. La carpe far­cie n’a jamais fait l’unanimité – y com­pris auprès de celles et ceux qui conti­nuent de la cui­si­ner en hom­mage à la culture qu’elle sym­bo­lise. « Comment s’extasier devant ces darnes bei­geasses d’un pois­son dont plus per­sonne ne vou­lait, emplies d’une farce du même beige insi­gni­fiant, condi­men­tées d’une sauce bet­te­rave qui don­nait l’impression que l’animal était vic­time d’une hémor­ra­gie ? ». Soucieuse de conser­ver les goûts – même insi­pides – et les odeurs – même fétides – de cette[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés