Artistes femmes : la fin du ghetto ?

Entretien avec Camille Morineau, his­to­rienne et conser­va­trice du patri­moine, com­mis­saire d'exposition de Pionnières, artistes dans le Paris des années folles.

1 Camille Morineau Photo Valerie Archeno
Camille Morineau © Valérie Archeno

L’exposition Pionnières, artistes dans le Paris des années folles, a été créée par Camille Morineau, his­to­rienne et conser­va­trice du patri­moine, qui en est la com­mis­saire géné­rale. On lui doit éga­le­ment l’accrochage elles@centrepompidou, en 2009 (plus de 2 mil­lions de visites), met­tant pour la pre­mière fois en lumière des artistes femmes contem­po­raines. Elle a cofon­dé l'association Aware ( Archives of Women Artists Research and Exhibitions) qui œuvre pour la visi­bi­li­sa­tion des artistes femmes. Nous l’avons ren­con­trée dans les nou­veaux locaux d’AWARE, dans le XIVe arron­dis­se­ment de Paris, où flotte le fan­tôme bien­veillant d’une peintre trop long­temps oubliée.

Causette : Ce lieu était[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
HS5 LaurenceFavory

La sexua­li­té fémi­nine hors du cadre

De fresques en tableaux, les femmes ont évolué pendant des siècles dans la psyché des peintres, séductrices ou soumises. Leur plaisir n’a pas beaucoup inspiré les artistes. Ce n’est que récemment qu’il s’est invité sur les toiles.