thumbnail IMG 0221
La devanture du MK2 Gambetta à Paris © A.C.

Les ciné­mas réouvrent : notre sélec­tion des films en salles

Si, comme nous, vous avez mar­qué le mer­cre­di 19 mai d'une croix blanche sur votre calen­drier en vous enthou­sias­mant pour la réou­ver­ture (avec, pour l'heure, une jauge de 35 % de la capa­ci­té des salles) des salles obs­cures, voi­ci nos recom­man­da­tions par­mi les films qui res­sortent. Courrez voir Deux, Mandibules, Garçon chif­fon et Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary !

Deux : ado­rables voi­sines

Nina et Madeleine : jolis pré­noms pour deux beaux per­son­nages, aus­si rares au ciné­ma que dou­ce­ment sub­ver­sifs. Ces deux sep­tua­gé­naires dis­crètes, nichées dans une petite ville de pro­vince, sont en effet de simples voi­sines aux yeux de tous, alors qu’en réa­li­té elles vont et viennent entre leurs appar­te­ments et par­tagent leurs vies ensemble. En clair, elles filent le par­fait amour depuis des années. Personne ne le sait, pas même la fille dévouée de Madeleine. Jusqu’au pépin de san­té, tra­gique, qui va tout bou­le­ver­ser.
Le pre­mier long métrage de Filippo Meneghetti, jeune cinéaste ita­lien vivant en France, épouse la forme d’un thril­ler – modeste mais fin – pour mieux dévoi­ler les cachot­te­ries, malaises et luttes qui jalonnent ces amours clan­des­tines. L’œilleton des portes d’entrée y joue d’ailleurs un rôle[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés