Advertisement
slalom7charlie bus production a
© Charlie bus production

Réouverture des cinémas : « Slalom », glissement progressif vers l’emprise

Bien que traitant d’un sujet glaçant – les abus sexuels dans le sport – Slalom ne se casse jamais la gueule. Grâce à Noée Abita et Jérémie Renier, ses deux interprètes au sommet. Mais pas que ! Explications avec Charlène Favier, sa réalisatrice-​autrice-​productrice…

thumbnail 2020 September 12 CharlèneFavier ©OlivierVigerie2020 171725 21117 2 A
© Olivier Viguerie

Causette : Le thème de Slalom – les abus sexuels dans le sport de haut niveau – n’est vraiment pas anodin. Pourquoi l’avoir choisi pour votre premier film ? Est-​ce un récit autobiographique ? 
Charlène Favier : Non, pas tout à fait. Je n’étais pas aussi bonne en ski que Lyz, mon héroïne ! [Sourire.] Mais ce thème n’a pas surgi de nulle part. Disons qu’il est né de mes entrailles… Parce que c’est une histoire que j’ai longtemps mise sous le tapis. J’ai pratiqué beaucoup de sports, et j’ai connu, moi aussi,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés