Marie-​Monique Robin : « Montrer la beau­té de la bio­di­ver­si­té, en don­nant envie de la protéger »

Ce dimanche 22 mai, la jour­née mon­diale de la bio­di­ver­si­té est l’occasion idéale pour décou­vrir le nou­veau film de Marie-​Monique Robin, La fabrique des pan­dé­mies. Comme pour cha­cun de ses docu­men­taires, la jour­na­liste d'investigation s’attaque à un sujet choc. Ici, elle démontre les liens entre la perte de la bio­di­ver­si­té et le déve­lop­pe­ment des pandémies.

5 Affiche p

C’est une démons­tra­tion impla­cable. Suivant Juliette Binoche qui joue le rôle du « can­dide », Marie-​Monique Robin nous entraine dans huit pays qui sont autant de points stra­té­giques pour décou­vrir la méca­nique du déve­lop­pe­ment des pan­dé­mies. Celles que l’on a déjà subies et, plus gla­çant, celles qui sont en deve­nir. Dans cha­cun de ces pays, des scien­ti­fiques expliquent clai­re­ment, et de façon pré­cieu­se­ment didac­tique, com­ment et pour­quoi ces mala­dies se créent et se diffusent.

Dès le début du film, plon­gés au cœur de la plus grande forêt[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
shutterstock 1528292522 A

Le grand ham­ster d’Alsace, héros des écolos

Il était une fois un rongeur qui força l’État français à imposer un modèle d’agriculture durable sur son territoire et sauva tout un écosystème. La boule à poil devint ainsi un symbole pour le monde écolo et une source d’inspiration politique...