Bouillon dépres­sion

Comme à l’accoutumée, vous payez cher les fêtes de fin d’année : fauché·e, fatigué·e, boudiné·e dans votre dou­doune, vous traî­nez votre teint gris et votre rhino-​pharyngite tout en cher­chant à nier l’évidence : jan­vier est le mois le moins sexy de l’année. Alors, n’essayez plus de lut­ter ! Avec ce bouillon dépres­sion, en 2020, vous avez enfin com­pris qu’« accep­ta­tion n’est pas résignation ». 

BouillonDetox 4 A
© Anne Bouillot pour Causette

1. Mise dans l’ambiance 

Il est 17 heures, il fait nuit. Vous ter­mi­nez péni­ble­ment sous l’Abribus Apologie de la dépique, que votre oncle en rechute de chi­mio vous a offert à Noël. Vos chaus­sures sont trem­pées depuis que vous n’avez pas repé­ré une plaque de neige fon­due sur la chaus­sée. On est lun­di, vous n’apercevez que les piliers au comp­toir des deux bars res­tés ouverts, le bus tarde à arri­ver, vous sen­tez la[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
terrinedion 1 A

La ter­rine Dion

« Si tout zappe et lasse, les amours aussi passent. » Alors consolez-vous, non pas dans les robes de Maman, mais dans celles de Céline : pas besoin de « formule magique ni de marabout d’Afrique » pour réaliser cette recette québécoise. Sachez...

TequilaPaf5

La tequi­la FAP

Vert et fuchsia comme sa robe Desigual déformée après avoir perdu vingt ans à essayer de rentrer, comme ses amis pédés, dans du 36 ; plus antioxydant que son indispensable anticernes les lendemains de tournée des bars gays, ce cocktail rend hommage...

99 cuisine © Anne Bouillot

La bouilla­baise

Oubliez l’hiver et ses frimas, le soleil chauffe votre dos-nu en stretch et se reflète sur vos créoles en plaqué : vous êtes cagole et fière de l’être.