Assa Traoré : « En 2029, les forces de l’ordre ont ran­gé leurs armes de guerre »

Pour les dix ans de Causette, Assa Traoré a accep­té de nous écrire depuis le tur­fu, tel qu’elle l’imagine. Bienvenue en 2029.

98 assa traoré © La Meute Photographie
© La Meute Photographie

Chère Causette,

Treize années ont pas­sé depuis que mon jeune frère Adama est mort entre les mains des forces de l’ordre, pour rien. Pour vous tous, c’était il y a long­temps ; pour moi et ma famille, c’était hier. La jus­tice a fini par recon­naître que les gen­darmes ont choi­si de mettre fin à la vie de mon frère, en l’étouffant du poids de leurs corps, en le lais­sant mou­rir comme un chien[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
99 Cathy Yerle © Mycose

Mammo mia

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Et pourtant, je suis là, nue comme un ver, les pieds dans les étriers et les seins à l’air, face à ma gynécologue…