Capture d’écran 2023 05 02 à 11.24.48
Olivier Dussopt le 1er mai 2023 sur BFM TV © capture d'écran BFM TV

RSA sous condi­tion : Olivier Dussopt vise une appli­ca­tion « pro­gres­sive » de la réforme dès 2024

Le ministre du Travail a choi­si la date du 1er mai pour détailler les moda­li­tés de ce RSA sous condi­tion de consa­crer « 15 à 20 heures » de for­ma­tion et d’insertion par semaine, actuel­le­ment tes­té par dix-​huit départements.

« Vous ne pro­po­sez pas à une mère céli­ba­taire avec trois enfants une offre de for­ma­tion de 17 à 20 heures ou alors vous lui pro­po­sez la solu­tion de garde qui va avec, a lan­cé Olivier Dussopt lun­di 1er mai dans un entre­tien don­né à BFMTV. Si elle nous dit qu’elle ne veut pas jouer le jeu de l’insertion et du retour à l’emploi, nous faci­li­te­rons la sanc­tion en matière de sus­pen­sion. » Le ministre du Travail a choi­si la Journée inter­na­tio­nale des tra­vailleurs pour détailler l'état d'esprit d'une réforme contro­ver­sée, celle dite de « l'accompagnement réno­vé des allo­ca­taires du Revenu de soli­da­ri­té active (RSA) », tout en annon­çant qu'elle com­men­ce­rait à être effec­tive « pro­gres­si­ve­ment » à par­tir de 2024.

Avec la réforme du RSA, qui s'inscrit dans le[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés