Capture d’écran 2023 05 24 à 17.54.13
Elisabeth Borne à la soirée du Cinquantenaire de l’entrée des femmes à Polytechnique, le 15 novembre 2022 à l’École militaire. ©J.Barande

Orientation sexuelle : en deman­dant le retrait de pas­sages dans sa bio­gra­phie, Élisabeth Borne ravive le débat sur l’outing des per­son­na­li­tés publiques

Le tri­bu­nal judi­ciaire de Nanterre tran­che­ra le 30 juin au sujet de l'assignation par la pre­mière ministre, Elisabeth Borne, envers les édi­tions de L'Archipel au sujet d'une bio­gra­phie qui por­te­rait atteinte, selon elle, à sa vie pri­vée en révé­lant notam­ment son orien­ta­tion sexuelle. 

La jus­tice donnera-​t-​elle rai­son à Élisabeth Borne ? L’audience qui oppose la pre­mière ministre et les édi­tions de L’Archipel a eu lieu ce mer­cre­di 24 mai devant le tri­bu­nal judi­ciaire de Nanterre (Hauts-​de-​Seine). Le dif­fé­rend porte sur des pas­sages de la bio­gra­phie La Secrète, écrite par la jour­na­liste fran­çaise Bérengère Bonte et sor­tie en librai­rie le 4 mai. Ce sont les extraits du livre fai­sant réfé­rence à la san­té, mais sur­tout à l’orientation sexuelle de la pre­mière ministre qui sont dans sa ligne de mire. 

Invoquant une atteinte à sa vie pri­vée, Élisabeth Borne a assi­gné en jus­tice l’éditeur pour qu’il sup­prime les pas­sages jugés pro­blé­ma­tiques « dans toute nou­velle édi­tion ou réim­pres­sion » de l'ouvrage, comme indique l'assignation qu'a pu consul­ter l'AFP, rap­porte 20 Minutes. Pour la pre­mière ministre, « ces infor­ma­tions ne peuvent s’inscrire dans le péri­mètre d’une légi­time liber­té d’information du public ». Elle demande éga­le­ment une astreinte de 1 000 euros par infrac­tion consta­tée. Le tri­bu­nal judi­ciaire de Nanterre a enten­du les deux par­ties cet après-​midi et doit rendre sa déci­sion le 30 juin prochain.

Biographie auto­ri­sée

Dans un com­mu­ni­qué publié le 10 mai der­nier, les édi­tions de L’Archipel ont[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
Capture d’écran 2022 11 03 à 13.27.31

Doulas : à boire et à langer

Elles écoutent, massent, informent et parfois même assistent les femmes durant leur accouchement. Dans une époque marquée par le retour au naturel et la crainte des violences médicales, les doulas ont le vent en poupe. Mais certaines dérives – des...