Trophées MédiaClub'Elles : inter­view de la pré­si­dente Florence Sandis

Avec les Trophées MédiaClub'Elles, l'association du même nom entend mettre en lumière celles et ceux qui luttent pour plus de pari­té dans les médias. Rencontre avec sa pré­si­dente, Florence Sandis, qui nous parle du pal­ma­rès de cette année 2021.

021 img 2915
@Corinne Vaglio

Causette : Quel est l'objectif de ces tro­phées ?
Florence Sandis : Il s'agit de mettre en valeur celles et ceux qui font des choses et qui œuvrent pour plus de pari­té dans les médias. Quand on sait à quel point par­fois cela peut-​être dif­fi­cile, je pense que c'est impor­tant de sou­li­gner les actions qui vont dans le bon sens. Ces tro­phées honorent des gens connus, mais aus­si des femmes et des hommes qui ne le sont pas for­cé­ment du grand public et même pas tou­jours de la pro­fes­sion. Par exemple, le tro­phée révé­la­tion a été remis à Mai Nguyen et Charlotte Cambon, les réa­li­sa­trices de la série ani­mée Culottées [adap­ta­tion de la BD épo­nyme de Pénélope Bagieux, ndlr]. La réa­li­sa­tion d'animation est un métier où il n'y a pas beau­coup de femmes, le fait de les mettre en valeur per­met de don­ner envie aux autres. 

Concrètement : où en est-​on de la pari­té dans le monde des médias ?
F.S. : Seulement 20 % des per­sonnes citées dans les médias sont des femmes. 30 % des experts invi­tés en pla­teau sont des femmes. 70% des[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
annick niquet 2

Des pseu­dos beaux comme les camions

Jacky42, L'Ouragan, Ange66 ou Fantastique : les pseu­dos des routier·ères, c'est tout une his­toire. Simples ou créa­tifs, ils en disent tou­jours beau­coup. C'est presque des mes­sages ambu­lants ins­crits sur une fausse plaque...