fbpx

Chantier du ser­vice public de la petite enfance : le ministre des Solidarités annonce « une concer­ta­tion à 360°»

Ce 8 décembre, le ministre des Solidarités Jean-​Christophe Combe a lan­cé le Conseil natio­nal de la refon­da­tion sur la petite enfance, cen­sé orga­ni­ser la pro­messe du can­di­dat Macron sur l'émergence d'un ser­vice public de la petite enfance. 

selective focus photo of toy trailer filled of brown sands
Un autre chan­tier © Markus Spiske

À l'issue du lan­ce­ment du Conseil natio­nal de la refon­da­tion sur la petite enfance ce 8 décembre, le ministre des Solidarités Jean-​Christophe Combe a indi­qué vou­loir « concer­ta­tion à 360 degrés, toutes les par­ties pre­nantes sont invi­tées à s’exprimer », rap­porte Sud Ouest. Il s'agira donc d'impliquer col­lec­ti­vi­tés, représentant·es des professionnel·les du sec­teur et des familles pour abou­tir à la créa­tion d'un « ser­vice public de la petite enfance ».

Il faut dire qu'en jan­vier der­nier, Emmanuel Macron, alors can­di­dat à sa réélec­tion recon­nais­sait que « le sys­tème [des modes de garde de la petite enfance] est à bout de souffle ». Dans son dis­cours d'ouverture du Congrès de la Fédération des acteurs de la soli­da­ri­té, le chef de l'État bat­tait sa coulpe : non, l'État n'atteindrait pas à la fin du man­dat pré­si­den­tiel, son objec­tif de 30 000 places en crèche[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés