Elfriede Jelinek
© capture écran @film d'elfriedejeline

La Nobel de lit­té­ra­ture Elfriede Jelinek com­pare le Hamas aux nazis

Sur son site inter­net, la prix Nobel de lit­té­ra­ture autri­chienne Elfriede Jelinek a par­ta­gé une vio­lente cri­tique des "fana­tiques" du Hamas, "orga­ni­sa­tion ter­ro­riste" vou­lant "anéan­tir" Israël.

Alerte pro­pos contro­ver­sés : la femme de lettres autri­chienne Elfriede Jelinek, récom­pen­sée du prix Nobel de lit­té­ra­ture en 2004, s'est empa­rée de son site inter­net pour y par­ta­ger une viru­lente dia­tribe dans laquelle elle com­pare notam­ment le Hamas aux nazis. "Comme les nazis lors de l'invasion de la Pologne", le Hamas dit "mas­sa­crer, vio­ler et tor­tu­rer en riposte", écrit la plume der­rière le livre "La pia­niste", adap­té en 2001 au ciné­ma avec Isabelle Hupert dans le rôle prin­ci­pal. L'autrice dont le père a été per­sé­cu­té sous le national-​socialisme pour ses ori­gines juives déplore la "rage de des­truc­tion incon­di­tion­nelle" des "fana­tiques" du Hamas, qui scelle leur perte.

Elfriede Jelinek, 77 ans, est enga­gée contre l'extrême droite dans son pays et a été membre du par­ti com­mu­niste jusqu'en 1991. Elle défend l'accueil par l'Europe des réfugié·es, a écrit une pièce viru­lente sur Donald Trump, dénon­cé les lois russes anti-​gay, aus­si bien que la vio­lence sexuelle contre les femmes. L'autrice décrit le Hamas comme une orga­ni­sa­tion n'appartenant "pas à la civi­li­sa­tion" qui "pla­ni­fie" et a "tou­jours pla­ni­fié" l'anéantissement d'Israël, le "seul État démo­cra­tique de la région". Elle dénonce aus­si "la prise en otage des Palestiniens inno­cents" par le Hamas "sur leur bande de terre sur­peu­plée" et les ras­sem­ble­ments en Europe contre les frappes israé­liennes. "Tout échange est réduit en cendres (…) Nous ne voyons que la fumée noire qui s'envole et l'horreur qui reste", conclut la Nobel de lit­té­ra­ture à pro­pos des retom­bées du 7 octobre, attaque d'une ampleur et d'une vio­lence sans pré­cé­dent depuis la créa­tion d'Israël en 1948. 

Partager
Articles liés
LH BIKERNI 032019 050

Inde : l'échappée belle des Bikerni

Chaque week-end, les membres du premier club indien de motocyclisme féminin sillonnent, sur des deux-roues mythiques, les routes du pays. Ces motardes revendiquent leur droit à l’aventure et à l’autonomie. Un défi dans une société patriarcale.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.