125 abas women riot wikipedia

La guerre des femmes au Nigeria oubliée de 1929

À la fin de la décennie 1920, dans un système colonial leur ayant retiré toute place, des milliers de femmes du sud-est du pays se sont réunies pour protester. Un événement longtemps oublié, connu sous le nom de « guerre des femmes ».

Décembre 1929. À Oloko, dans le sud-est du Nigeria, des milliers de manifestantes, vêtues de feuilles de palmier ou nues, défilent dans les rues de la ville. Malgré leurs origines et leurs appartenances religieuses différentes, elles se sont retrouvées pour exprimer leur mécontentement. En quelques semaines, elles s’attaquent aux institutions, aux entrepôts et aux banques, qu’elles brûlent parfois. L’événement est baptisé Ogu Umunwanyi, la « guerre des femmes » en langue igbo, une ethnie de la région. Il fait grand bruit, est sévèrement réprimé et marquera profondément les esprits. Les raisons de ce soulèvement ? La crainte d’un recensement de la population en vue d’une prochaine taxation, mais surtout la volonté des femmes de se faire entendre par un système politique qui les ignore. 

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accompagner les combats qui vous animent, en faisant un don pour que nous continuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés