fbpx

Hildegarde de Bingen, l’herboriste illu­mi­née

hs9 hildegarde de bingen k.bolstad
© K. Bolstad

Jeanne d’Arc enten­dait des voix, Hildegarde avait des visions. Dieu lui révé­lait ses secrets sur la nature et ses pou­voirs. Un tré­sor qu’elle a par­ta­gé pour gué­rir ou pré­co­ni­ser une hygiène de vie qu’aujourd’hui encore on recon­naît comme juste et saine. 

Elles sont extrê­me­ment rares, ces femmes du loin­tain Moyen Âge occi­den­tal dont l’œuvre résonne encore aujourd'hui. En Allemagne, des phar­ma­cies portent son nom et des livres repre­nant ses méthodes pour une ali­men­ta­tion équi­li­brée font encore un tabac en librai­rie. Certes, son nom appa­raît aujourd’hui sur les linéaires de nos maga­sins bio pour vendre des tisanes, mais qui, en France, connaît Hildegarde de Bingen, abbesse contem­po­raine des croi­sades et de Barberousse, méde­cin, musi­cienne (elle a com­po­sé plus de soixante-​dix sym­pho­nies) et écri­vaine ?

Longtemps, la vie d’Hildegarde s’est limi­tée à l’espace clos du monas­tère de Disibodenberg, dans la val­lée de la Nahe, en Rhénanie. Il aurait pu en être ain­si jusqu’à la fin. Il en fut tout autre­ment. Née en 1098, la petite fille a 8 ans quand elle est confiée à la nonne Jutta, fille du comte de Sponheim, pour suivre une édu­ca­tion reli­gieuse rigou­reuse. Elle a des dis­po­si­tions par­ti­cu­lières. Depuis son plus jeune âge, elle est la proie de visions, de pré­mo­ni­tions et de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
sylviarivera r2fr9

Sylvia Rivera, la Rosa Parks des trans

Quand la communauté queer, gay et lesbienne de New York s’est soulevée et a lancé ce qui est devenu le mouvement « Pride », Sylvia Rivera a lutté pour y inclure les droits des minorités parmi la minorité : les trans, mais aussi les sans-abri et les...