facade photo page 2
Le bâtiment de la maternité des Lilas © Maternitedeslilas.fr

Maternité des Lilas : un ras­sem­ble­ment devant le minis­tère de la Santé contre sa fermeture

L'existence de cet établissement de santé, institution féministe depuis 1964, est à nouveau menacée pour des raisons financières. Alors que sa fermeture est envisagée par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, salarié·es, usager·ères et Lilasien·nes vont manifester ce vendredi 29 avril devant le ministère de la Santé à Paris pour protester.

Qui veut la peau de la maternité des Lilas ? L'établissement aux 1 200 accouchements et 900 IVG annuels risque à nouveau la fermeture, dix ans après une première mobilisation d'ampleur pour la sauver d'ennuis financiers. Cette fois encore, c'est l'argent qui prend à la gorge cette maternité gérée par une association à but non lucratif. D'un côté, l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France pourrait ne pas renouveler son autorisation d'exercer qui prend fin le 2 juin, pointant la vétusté des locaux. De l'autre, les tractations avec un potentiel repreneur, le groupe de santé privé Avec, se compliquent, à cause des conditions de cette fusion, qui nécessiteraient de délocaliser la mater à Livry-Gargan, commune située à quelques kilomètres des Lilas (Seine-Saint-Denis).

Devant l'urgence pour trouver une solution, salarié·es, usager·ères et Lilasien·nes se sont donné rendez-vous vendredi 29 avril à 17h devant le ministère de la Santé à Paris pour interpeller le gouvernement quant à l'avenir de cette mater niveau 11. « Nous demandons au ministère de la Santé et à l'ARS le temps et les moyens de mettre en place un projet pérenne dans de nouveaux locaux, tout en conservant son personnel, ses valeurs et ses pratiques », écrit Jeanne Barral sur le site de

  1. qui accueille des femmes ne présentant a priori aucun risque de complication de leur accouchement[]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés