Maud Wyler : « J'essaie d'amener de la légè­re­té autour de moi »

On l’a décou­verte en 2013 dans 2 automnes 3 hivers, beau film de Sébastien Betbeder. Depuis, elle teinte le ciné­ma fran­çais de sa grâce. On la retrouve dans Voltaire, mixte*, réjouis­sante série sur l’arrivée de filles dans un lycée jusque-​là non mixte dans les années 1960. 

maud wyler 0181 hd ma a
©Mark Bobo

Causette : Les livres mar­quants de la « biblio­thèque » de vos parents ? 
Maud Wyler : Un livre, notam­ment, m’attirait pour sa cou­ver­ture incroyable : Tristes Tropiques, de Claude Lévi-Strauss.Je volais des pages par-​ci par-​là. Ma mère était un peu hip­pie, donc on trou­vait aus­si le jour­nal de Jim Morrison ou Les Portes de la per­cep­tion, d’Aldous Huxley.

Les lieux de votre enfance ? 
M. W. : Celui où j’ai gran­di, une ferme dans les Yvelines. Je pre­nais mon vélo et je par­tais des heures entières jouer dans la nature autour. Dans les mon­tagnes suisses l’été, où j’avais de la famille. Je partais[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés