Raph PH BillieEilishO2160622 20 of 45 52152979943
© Raph_PH / Wikimedia Commons

Billie Eilish "outée" par un maga­zine, remet les pen­dules à l'heure

La chan­teuse queer estime avoir été pié­gée par le maga­zine Variety. Sur son compte Instagram, Billie Eilish a tenu à remettre les pen­dules à l'heure : "J’aime les hommes et les femmes, laissez-​moi tran­quille avec ça".

Tout a com­men­cé par une inter­view don­née au maga­zine Variety le 13 novembre der­nier, dans laquelle Billie Eilish évo­quait, par­mi d'autres sujets, son atti­rance pour les femmes : "Elles m’attirent phy­si­que­ment. Mais je suis aus­si très inti­mi­dée par elles, par leur beau­té et par leur pré­sence", déclarait-​elle. Une autre ques­tion lui a été posée en vidéo sur le tapis rouge de la soi­rée Hitmakers, le 2 décembre, tou­jours par Variety, au sujet de cette inter­view comme étant un "coming out homo­sexuel" : "N’était-ce pas évident ? Je n’avais pas com­pris que les gens ne le savaient pas," a répon­du la chan­teuse. Au sujet du concept de coming out, elle a ajou­té : "Je n’y crois tout sim­ple­ment pas vrai­ment. Je me dis sim­ple­ment : 'Pourquoi ne pouvons-​nous pas sim­ple­ment exis­ter ?' Je fais ça depuis long­temps et je n’en ai tout sim­ple­ment pas par­lé." Lundi 4 décembre, elle a accu­sé le maga­zine, sur son compte Instagram de l'avoir outée [révé­ler l'orientation sexuelle sans le consen­te­ment, ndr] : "Merci à Variety de m’avoir remis ce prix et aus­si de m’avoir outée à 11 heures du matin sur un tapis rouge".

View this post on Instagram

A post sha­red by BILLIE EILISH[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
france gall en 1966

Musique : rideau sur les lolitas

De France Gall à Alizée, les « fausses ingénues », bien souvent créées de toutes pièces par les maisons de disque, ont longtemps rempli les caisses de l’industrie musicale. Retour sur un genre qui, ces dernières années, grâce au streaming, à #MeToo...