Aimée, de Julien Doré

Pour la rentrée, prenez-en plein les oreilles avec le nouvel album pop de Julien Doré.

114 julien dore dr
© DR

Qui d’autre que Julien Doré peut lâcher « Sers-moi de l’amour dans un verre de pastaga », entre les aboiements de ses deux superbes bergers blancs et un solo de guitare dégoulinant, sans paraître ridicule ? Le chanteur sentimental de 38 ans a construit une discographie dont la fantaisie, Guy Debord, l’humour, le surréalisme, un certain art du kitsch et un talent pour la composition pop constituent les fondations. Ce nouvel album, qui porte le nom de sa grand-mère, Aimée, 99 ans, ancienne militante CGT, exprime le fatalisme lucide d’une veille de fin du monde. « J’aimerais changer les choses mais c’est comme ça/La vie s’étire comme une chaussette que je ne porterai qu’une fois/Entre le chaos et la fête », entonne un Julien Doré, qui s’interroge avec une joyeuse mélancolie – en compagnie de Clara Luciani et des rappeurs Caballero et JeanJass – sur le sens de la lutte et de la vie. 

Aimée, de Julien Doré (Columbia/Sony). Sortie le 4 septembre.

Partager
Articles liés
Rodrigo Cuevas 10 x @lacostastudio

Rodrigo Cuevas : L’hidalgo queer

Depuis son petit village de montagne, l’Espagnol insuffle un vent d’insolence et de burlesque au répertoire musical traditionnel de sa région. Rencontre avec le plus folklorique des défenseurs de la cause LGBTQI.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.