causette final copie 1
(©Émilie Seto pour Causette)

Les prix lit­té­raires sont-​ils misogynes ?

Mais, dites voir… où sont les femmes ? C’est la ques­tion qui se pose lorsque les jurys des grands prix lit­té­raires fran­çais dévoilent les noms des heureux·ses gagnant·es. Très peu obtiennent ces récom­penses. Nous avons four­ré notre nez dans les chiffres et c’est pas beau à voir.

Jean-​Jacques Schuhl. Jean-​Christophe Rufin. Pascal Qui- gnard. Jacques-​Pierre Amette. Laurent Gaudé. François Weyergans. Jonathan Littell. Gilles Leroy. Atiq Rahimi. Marie NDiaye. Michel Houellebecq. Alexis Jenni. Jérôme Ferrari. Pierre Lemaitre. Lydie Salvayre. Mathias Énard. Leïla Slimani. Éric Vuillard. À la pre­mière lec­ture, cette liste de noms d’écrivain·es ayant reçu le prix Goncourt peut paraître banale. Mais, à bien la relire, il y a comme quelque chose qui cloche. Sur dix-​huit noms, trois femmes seulement.

Depuis le début des années 2000, elles ne sont que trois auteur·es à avoir reçu le pres­ti­gieux sésame. En dix-​huit ans, donc… Elles rejoignent Elsa Triolet, Béatrix Beck, Simone de Beauvoir, Anna Langfus, Edmonde Charles-​Roux, Antonine Maillet, Marguerite Duras, Pascale Roze et Paule Constant, por­tant à douze le nombre de femmes à avoir été récom­pen­sées par ce prix depuis sa créa­tion en… 1903. Et, pour tous les grands prix, le constat est le même (lire page 87).

Un “réflexe sexiste”

Comment expli­quer ce phé­no­mène ? « Je n’ai pas la réponse », déclare Bernard Pivot, pré­sident du jury du Goncourt. L’ancien jour­na­liste affirme que, lorsque les juré·es votent, il n’y a « jamais le réflexe, presque sexiste, de savoir si l’on vote pour un homme ou une femme. On vote pour un livre, c’est comme s’il était asexué ». Se questionne- t‑il, par­fois, sur le pour­cen­tage de livres reçus écrits par des hommes et par[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés