La sélec­tion livres de novembre 2020

Taubira l'écrivaine

116 livres Gran Balan © Editions Plon

Gran Balan, de Christiane Taubira
Éd. Plon, 360 pages, 17,90 euros

Paru en pleine ren­trée lit­té­raire, le pre­mier roman de Christiane Taubira est de ceux qu’on ne lit pas comme les autres. En quelques pages, on est ras­su­ré : le style lit­té­raire est à l’aune de la verve ora­toire de l’ancienne ministre. Gran Balan s’ouvre dans un tri­bu­nal de Guyane où com­pa­rait le jeune Kerma, pris mal­gré lui dans une affaire de bra­quage et de meurtre. Pour racon­ter l’enchaînement des faits qui l’ont mené là, le récit digresse vers d’autres per­son­nages, en alter­nant les scènes et les songes : un édu­ca­teur, des mères cou­rage, des élus, des magis­trats, des mal­frats. Tous conver­ge­ront vers le ver­dict qui attend Kerma. À tra­vers eux, c’est l’histoire post­co­lo­niale de cette terre qui est convo­quée. En plus de trois cents pages où tout est « cri­tique et pot-​de-​chambrique », tam­bours et chan­sons, épique et foi­son­nant. Validé ! H. A.

Marseille, ma belle

116 livres cinq dans tes yeux © Editions Liconoclaste
Cinq dans tes yeux,
d’Hadrien Bels. Éd. L’Iconoclaste,
256 pages, 18 euros.

D’elle, il dit : « Elle en a marre, elle veut se sen­tir dési­rable. Elle se tire les che­veux, les déco­lore. […] Moi, je la trouve belle comme ça. Avec ses mots simples et ses manières de fille des rues. » Elle, c’est Marseille. Lui, c’est Hadrien Bels, qui signe un pre­mier roman à la tchatche aus­si vivante et fleu­rie qu’un gamin du Panier. Le Panier, jus­te­ment, c’est le quar­tier qu’il raconte dans Cinq dans tes yeux. Celui où il a gran­di dans les années 1990 – à l’instar de son héros, Stress –, avant que cet îlot popu­laire et bigar­ré ne devienne un repère de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2020 09 24 a 17.36.40

Les 20 plumes fémi­nines : Julia Kerninon

Cette année encore, on risque de se faire assom­mer par la vague des sor­ties de livres à l’occasion de la sacro-​sainte ren­trée lit­té­raire. Et pour affron­ter l’autre deuxième vague – au cas où on nous recon­fi­ne­rait –, mieux vaut...

114 Brit Bennett © Emma Trim

Les 20 plumes fémi­nines : Brit Bennett

Avec ce roman, Brit Bennett a affolé les compteurs : paru en juin dernier aux États-Unis, il s’est vendu à 172 000 exemplaires en deux mois, et les droits ont été acquis par HBO pour une adaptation en série.