fbpx
gaelle josse
Gaëlle Josse

La sélec­tion livres de février 2021 (2−3)

Au pro­gramme de ce mois de février, Ce matin-​là, de Gaëlle Josse, Toni tout court, de Shane Haddad et Tu ne dési­re­ras pas, de Jonathan Miles. 

Ce matin-​là, de Gaëlle Josse

119  Couv ce matin là © Editions Notablia
Ce matin-​là, de Gaëlle Josse.
éd. Noir sur blanc/​Coll. Notabilia,
224 pages, 17 euros.

On appelle cela le « burn out » et il paraît que c’est très grave. Dans son nou­veau roman, Ce matin-​là, Gaëlle Josse nous aspire dans le tour­billon inté­rieur d’une jeune femme à bout de nerfs, mais qui n’a rien vu venir. Clara Legendre, élé­gante tren­te­naire au sou­rire mili­taire, vient d’être pro­mue au ser­vice com­mer­cial de sa boîte de cré­dit. « Ne nous le faites pas regret­ter », a glis­sé sa patronne dans un « sou­rire ser­pent ». Mais ce matin-​là, Clara n’arrive plus à se lever. Son corps, sa voi­ture, plus rien ne démarre, tout a lâché : « brû­lée », « cra­mée », « car­bo­ni­sée ». Ses amis, ses amours, sa famille, ses col­lègues… Plus rien n’a de sens, tout va pro­gres­si­ve­ment s’effriter. Direction la casse ? Peut-​être pas. Car der­rière le burn out se pré­pare peut-​être un feu[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
carte1 2

Ernestine Chassebœuf, l’épistolière sans visage

De sa plume Sergent-Major, une vieille dame inonda un temps le pays de lettres de réclamation au style aussi truculent que naïf. Si elle acquit ainsi une certaine notoriété, personne ne l’ayant jamais rencontrée, le mystère plane sur son identité.