L’épineuse question de la vie en communauté, par Tania Franco Klein

PEST CONTROL HIGH 3
© Tania Franco Klein

Pest Control, de Tania Franco Klein

Connaissez-​vous la parabole des porcs-​épics ? Pour se réchauffer l’hiver, des porcs-​épics se blottissent les uns contre les autres. Mais s’ils sont trop proches, leurs aiguilles blessent leurs voisins. Pour l’inventeur de cette fable, Schopenhauer himself, l’idée est de trouver la bonne ­distance : celle qui permet de vivre en communauté sans envahir autrui. 
En 2019, la photographe mexicaine Tania Franco Klein voit en l’individu contemporain un porc-​épic soucieux, lui, de garder ses distances en société. Cela donne la série Pest Control (« lutte contre les nuisibles »). Matrones endimanchées et jeunes binoclard·es style sixties y sont affublé·es de pics antipigeons, symboles de nos « relations fracturées », par peur de l’altérité. Dans une salle d’attente ou en faisant la queue, ses personnages ne sont que de passage. Terrés dans leur cocon mental, ils se croisent sans jamais se rencontrer. Derrière eux, le peps technicolor du monde extérieur, celui de la « société du[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés