fbpx

La sélec­tion ciné du 22 décembre

Au pro­gramme de ce mer­cre­di : Mica, d’Ismaël Ferroukhi et Madeleine Collins, d’Antoine Barraud.

assorted-color fabric chairs
©Nicolas COMTE
Jeu, set et match

Des tôles pous­sié­reuses d’un bidon­ville péri­phé­rique aux courts de ten­nis d’un club hup­pé de Casablanca, le che­min peut sem­bler long. Voire impen­sable. Surtout lorsque l’on est un enfant, que l’on vient de perdre son père et que l’on a pour seule pers­pec­tive d’être « l’homme à tout faire » d’un vieux gar­dien. Sauf, bien sûr, si l’on est un gar­çon débrouillard, prêt à tout pour chan­ger son des­tin… Inutile de lou­voyer : le nou­veau film du Franco-​Marocain Ismaël Ferroukhi se pré­sente bel et bien comme le « feel good movie » du mois. De fait, en dépit de sa sombre situa­tion de départ, il s’appuie sur tous les res­sorts du récit[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
ps1magalibragard a

« Passion simple », ver­tiges de l'amour

En adaptant librement Passion simple, court récit impétueux signé Annie Ernaux, la cinéaste Danielle Arbid offre un premier rôle passionnant d’ambivalence à Laetitia Dosch. Rencontre avec une actrice solaire, libre, sans filtre…

hs9 alice guy 1 wikimedia

Alice Guy, pre­mière cinéaste

C’est cette jeune Française qui, en 1896, utilise la première l’invention des frères Lumière pour raconter une fiction. Seule femme réalisatrice pendant dix-sept ans, productrice, elle créera près de six cents films, des effets spéciaux et les...