a3f6290 336 raw 143rdd image presse 04 rvb a
"143 rue du Désert", ©Jour2Fête

La sélec­tion ciné de la semaine

143 rue du Désert, de Hassen Ferhani, Douce France, de Geoffrey Couanon et Médecin de nuit d'Elie Wajeman.

143 rue du Désert, la reine des sables

Elle est de ces femmes qui inti­mident, réjouissent et enchantent tout à la fois. Malika n’est pour­tant ni une héroïne flam­boyante ni une magi­cienne. Âgée de 74 ans, le corps lourd et le sou­rire mali­cieux, elle tient une buvette au bord de la Nationale 1 qui relie Alger à Tamanrasset. Au cœur du désert, en somme. Du Sahara. 

De fait, c’est là, dans son café minus­cule échoué au milieu de ce grand nulle part, que cette femme seule accueille rou­tiers, migrants, tou­ristes, motards, mili­taires ou imams de pas­sage. Tandis qu’au-dehors sable et rocailles tapissent un hori­zon qui semble infi­ni, Malika écoute,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
a3f6290 336 raw 143rdd image presse 04 rvb a

La sélec­tion ciné de la semaine

143 rue du Désert, de Hassen Ferhani, Douce France, de Geoffrey Couanon et Médecin de nuit d'Elie Wajeman. 143 rue du Désert, la reine des sables Elle est de ces femmes qui inti­mident, réjouissent et enchantent tout à la fois. Malika n’est...

asmahane wikimedia

Asmahan, diva indomp­tée

Cette princesse druze à la voix d’or a lutté contre le pouvoir des hommes pour vivre sa féminité et son art. De la Syrie à l’Égypte, elle a chanté l’amour au cinéma et fricoté avec les services secrets britanniques, avant de disparaître...